Textes et poésie

§ Serpents : Retour de Méditation.

Édèle s’approcha de l’arbre et posa ses mains dessus. Elle était la bienvenue, elle ne fut pas éjectée du Jardin.
Elle recula, tendit les mains et attendit en toute sérénité. Elle n’avait aucun doute. Un fruit d’or tomba dans ses mains formant une « coupe ».
Mais du fruit, il ne sortit rien !

Pas de petite tête ne pointa le bout de sa langue, rien ! Ce n’était pas prévu.
Elle revint dans le monde physique heureuse, elle était heureuse ! Mais pourquoi, comment cela était-il possible ? Pourquoi cette sensation de bonheur et de joie alors qu’elle était revenue les mains vides ?
La Mage-Sage qui la veillait durant sa méditation la regarda avec attention, elle avait l’air grave et attristée. Elle saisit la fillette par une épaule, mit son autre main sur son front et dit :
— Grand-Serpent-Blanc, à partir de maintenant tu veilleras sur elle, tu ne seras plus seulement mien mais aussi son gardien, je te le demande, acceptes-tu ?
Le grand reptile releva majestueusement la tête, puis répondit :
— Je l’accepte ma Compagne-Mage, je l’accepte pour faire honneur à ta demande.
Puis, une larme coula de son œil de serpent.
— Elle ne devra jamais savoir, elle ne devra jamais connaître la raison de ma disparition Grand-Serpent-Blanc, jamais ! Fais-m’en la promesse.
— Tu te sacrifies pour elle, tu sacrifies notre lien pour qu’elle vive, et elle ne devra jamais l’apprendre ?
— Promets-le moi !
— Par le lien qui nous unit, je t’en fais la promesse !
Le Grand Serpent recracha la pierre précieuse qui lui tenait de cœur, la Mage le mit dans un petit sac de cuir qu’elle referma. Elle le mit autour du cou de la fillette endormie par ses soins, l’embrassa sur le front puis disparut !

Édélahiel

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *